La vie monastique est une vie de foi.

Un chrétien qui devient moine est interpellé par la Parole révélée. Les choses invisibles prennent  de l’importance.

« Va, vends tout ce que tu as, viens, et suis-moi. »   (Mt 19, 21)

« Qu’as-tu à regarder la paille dans l’oeil de ton voisin si tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien? » (Lc 6, 41 –Mt7, 3)

« Si tu regardes la femme de ton voisin en la désirant,  tu es déjà adultère. » (Mt 5, 28)

« Pardonne jusqu’à 70 fois 7 fois. » (Mt 18, 22)

« Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.»   (Lc 6, 31)

« Qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi. » (Mt 10, 37)

« C’est l’amour que je veux, non les sacrifices. » (Mt 9,7 et 12,7)

« Celui qui ne renonce pas à lui-même n’est pas digne de moi. »  (Mt 16, 25)

« Qui veut en effet sauver sa vie la perdra et qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. » (Lc 9, 24 – Mc 8, 35)

Tels sont les enseignements du Christ Jésus.

Telle est la loi du monastère : Loi au service de l’homme et de sa liberté. La foi est école de liberté.